Blog

Comment devenir professeur de FLE ?

devenir prof FLE

Comment enseigner le Français Langue Etrangère ? Que vous souhaitiez travailler dans le privé ou le public, voire dans le milieu associatif, en France comme à l’étranger, enseigner le Français peut vous ouvrir des portes.

Mais quels sont les diplômes nécessaires ? Combien de temps dure la formation ? Quels droits vous donnent vos diplômes ? On vous en dit plus ici !

 

Une solution pour les expatriés

Depuis le début des années 2000, la tendance à l’expatriation bat son plein en France. Concernant un public de plus en plus jeune, l’aventure à l’étranger attire et pousse de jeunes travailleurs à aller voir si l’herbe est plus verte ailleurs. Cela dit, la question du financement se pose bien vite. En effet, si nombreux sont les expatriés à partir à l’étranger et à s’installer avec leurs économies, il leur faut en général trouver une source de revenus s’ils veulent prolonger l’aventure.

Pour ce faire, de plus en plus de jeunes françaises et français décident de devenir professeur de FLE, c’est-à-dire de Français langue étrangère, afin d’enseigner la langue de Molière dans leur pays d’accueil. Et c’est une bonne solution, puisque le Français est, avec l’Anglais, la seule langue à être enseignée dans tous les pays du monde. Ainsi, les établissements privés comme publics, et les milieux associatifs sont régulièrement à la recherche de jeunes enseignants pouvant proposer un cours de FLE dans leur établissement. C’est donc un excellent moyen de trouver du travail et de s’assurer un revenu confortable.

 

Quelques chiffres sur le FLE dans le monde

On dénombre ainsi pas moins de 10 millions d’étudiants en FLE en Europe, 23 millions en Afrique du Nord et Moyen-Orient, 1.7 millions en Asie/Océanie, 4.3 millions d’élèves en Amérique et Caraïbes, et, enfin 12 millions en Afrique subsaharienne et Océan Indien. Les cours sont dispensés dans pas moins de 96 Instituts français et 834 Alliances françaises.

D’autant que de nouvelles stratégies émergent pour replacer le Français sur la scène du commerce international. En effet, largement dépassé par l’Anglais, les initiatives ne manquent pas pour permettre au Français de retrouver un rôle au centre du secteur économique. Et cette stratégie semble porter ses fruits puisqu’aujourd’hui, 22 300 offres d’emplois publiées aux Etats-Unis avaient pour critère d’être bilingue français/anglais. Si l’avenir de l’enseignement du Français comme langue étrangère dépend de sa place sur le marché du travail, ces initiatives devraient permettre de la lui garantir.

 

Enseigner le FLE dans le milieu associatif

L’autre secteur qui demande de nombreux professeurs de FLE, c’est le milieu associatif. En effet, pas besoin de partir à l’étranger pour enseigner le Français langue étrangère, vous pouvez certainement exercer dans votre quartier. Ainsi, le tissu composé par les associations en France est extrêmement demandeur en la matière et pour cause, puisqu’il s’agit souvent d’enseigner le Français à une population issue de l’immigration, et ce pour permettre une meilleure intégration sociale et notamment sur le marché du travail.

Et la crise des migrants n’a fait que réaffirmer le besoin primordial d’enseignants de FLE en France aujourd’hui. De plus en plus nombreuses sont les associations à proposer des formations aux personnes issues de l’immigration. Dispensés sous la forme de cours du soir ou alors de leçons collectives données à horaires fixes, ces séances vous permettent un premier contact avec des élèves et peuvent vous aider à acquérir des méthodes pédagogiques adaptées, tout en permettant à des personnes dans le besoin d’augmenter considérablement leurs chances d’intégration.

enseigner le FLE

L’expérience en milieu associatif est ainsi mise en avant par de nombreux professeurs de FLE. Que ce soit pour le contact humain, ou pour l’impression de se sentir vraiment utile, c’est une voie privilégiée par de nombreuses personnes. Vous pouvez y acquérir une expérience considérable en tant qu’enseignant, et exercer dans un cadre dans lequel l’humain est réellement au centre.

 

Enseigner le FLE en tant qu’indépendant

Enfin, la dernière solution consiste à se placer sur le marché en tant que professeur de FLE indépendant. Nombreux sont ceux à choisir cette voie, car elle permet davantage de souplesse dans l’organisation, et vous pouvez même multiplier les fronts. Ainsi, il vous est possible de vous engager dans le milieu associatif, ou de donner des cours de soutien pour des élèves de collège ou de lycée, vous pouvez même tenter une expérience à l’étranger ou aider des professionnels à améliorer leur maîtrise de l’orthographe.

En général, les enseignant de FLE ne privilégient pas la voie de l’auto-entreprenariat, cette possibilité a donc de quoi surprendre. Et pourtant ! En effet, il peut y avoir du bon à se passer de la sécurité du CDI et de la stabilité de l’emploi. En moyenne, un enseignant de FLE qui travaille à son compte enregistre des rentrées d’argent plus importantes. Mais, surtout, il bénéficie d’une liberté géographique tout à fait enviable puisqu’elle lui permet de travailler sur plusieurs fronts et de s’organiser selon ses intérêts.

La source de revenus principale est alors en général l’enseignement de soutien. Que ce soit pour aider de jeunes collégiens ou lycéens en difficulté avec le Français, ou même des actifs qui cherchent à consolider ou à reprendre les bases de la langue, l’enseignement de français langue étrangère vous ouvre plusieurs portes. Vous pouvez ainsi vous retrouver à accompagner des enfants dont les parents sont étrangers et qui préparent le baccalauréat. C’est un bon moyen de s’assurer un revenu confortable et de conserver une certaine liberté dans son emploi du temps.

 

Qu’en est-il de la formation pour devenir professeur de FLE ?

Pour devenir professeur de FLE, plusieurs voies s’offrent à vous, cela dépend de vos besoins et de vos disponibilités. De nombreux instituts existent et vous proposent de suivre des formations adaptées pour passer vos diplômes, mais il existe aussi la solution internet et cours à distance. Que ce soit par le CNED ou par d’autres institutions, cela vous permet d’être maître de votre planning et de poursuivre votre formation à votre rythme, c’est idéal pour celles et ceux qui se réorientent et travaillent toujours à côté.

enseignant FLE

Question diplôme, si vous souhaitez travailler pour une Alliance française, il vous faudra passer le DAEFLE. Cette formation est pensée pour les personnes étant déjà à l’étranger, elle est donc faite pour être suivie à distance. Idéale pour celles et ceux qui se sont expatriés. Elle vous prépare à passer le DELF B1 ou B2, et le DALF C1. Vous pouvez vous y inscrire directement sur le site de l’Alliance française. Sinon, vous pouvez vous inscrire en Master FLE, à partir de bac+3 et obtiendrez donc un bac+5 spécialisé en FLE. Dispensé en université, il vous faudra toutefois avoir suivi une licence de lettres spécialisée en FLE pour vous inscrire au Master.

Attention toutefois, s’il est possible de se lancer sans formation dans l’enseignement du FLE, il ne faut pas oublier qu’il s’agit d’un métier à part entière et que cela demande donc une formation. Si celle-ci n’est pas un passage obligé – sauf pour enseigner en Alliance française ou dans un Institut sous l’autorité de l’Education Nationale – c’est néanmoins hautement recommandé. D’abord parce que la maîtrise d’un savoir vous sera demandée mais ensuite et surtout parce qu’enseigner devant des élèves cela s’apprend, notamment lorsque chacun d’eux a des besoins spécialisés.

 

Sources :

No Comments Yet


Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *