Il était grand temps d’aborder ce sujet qui passionne aussi bien les français qu’il interpelle les étrangers : le fromage !

Trésor de la gastronomie française, si bien sûr le fromage n’est pas une exclusivité française, nul autre pays au monde n’en produit une telle variété (plus de 1200 !) n’en consomme sous de si nombreuses formes, et n’en exporte autant ! En effet, la France est en revanche bel et bien au 1er rang mondial s’agissant des exportations de fromage, forte de ses quelques 70 000 fermes laitières.

En revanche, les français, s’ils font parti des plus gros mangeurs de fromages, avec 27,2 kilos par an et par habitant, ne sont « que » 4ème consommateurs mondiaux, derrière le Danemark, l’Islande et la Finlande.

Aujourd’hui nous allons en apprendre plus sur le fromage français ! A vos couverts !

 

Quels sont les différents types de fromages en France ?

En France, on fabrique du fromage quasiment exclusivement à partir du lait de ces trois animaux : la vache, la chèvre et la brebis. Mais c’est bien le fromage de vache qui domine le marché (85% environ), là où chèvre et brebis sont parfois plus clivants dans la population.

Parmi les fromages de vache, on distingue :

Parmi les fromages au lait de chèvre, les plus connus sont : la Sainte-Maure de Touraine, le Rocamadour, et le Selle-sur-Cher.

Enfin, concernant les fromages au lait de brebis, c’est le Roquefort qui est le fromage le plus commun puisqu’il représente plus de 80% de la production de brebis.

A noter qu’il existe aussi dans les variétés de fromage la distinction entre pasteurisé et non-pasteurisé. Quelle est la différence ? C’est très simple : Un fromage pasteurisé verra le lait chauffé à environ 65 °C (149 °F), là où un fromage non-pasteurisé sera chauffé à seulement environ 30°C ( 149°F). Le procédé permet d’éliminer certaines bactéries pathogènes. Si en France on peut acheter du fromage non-pasteurisé, ce n’est pas possible par exemple aux Etats-Unis. Voilà notamment pourquoi le choix de fromage en magasin est imbattable en France.

 

Quels sont les fromages les plus vendus en France ?

Parmi tous ces fromages, voici lesquels arrivent sur le podium pour leur consommation en France.

1. L’Emmental

Le fromage le plus consommé de France n’est à l’origine pas français mais bien Suisse, et ce, de très loin, puisqu’il est produit dans des proportions 3 fois plus importantes que le second de ce classement !

L’emmental, arrivé dans l’hexagone au XIXème siècle est affiné au minimum pendant 6 semaines. La fermentation en cave se fait entre 20 et 25°C, produisant une pâte bien blonde et onctueuse.

2. Le Camembert

Sans doute le fromage le plus emblématique du pays, et pour cause, le Camembert est clairement l’un des favoris des français. Fait à partir de lait cru et légèrement salé pour un goût délicat, enveloppé dans sa pâte jaune clair, le Camembert nous vient de Normandie et du XVIIIème siècle.

3. Le Coulommiers

Similaire au Brie, le Coulommiers, tout comme le Camembert est un fromage à pâte molle, non pressée et non cuite qui nous vient non loin de Paris, de la ville de Coulommiers. 5 à 8 semaines d’affinage sont nécessaires pour assurer son goût et sa qualité.

 

Comment créer le plateau de fromage parfait ?

Lorsque vous achetez des fromages pour votre planche, gardez toujours à l’esprit que vous devez toujours servir un minimum de trois variétés : un fromage à pâte molle, un fromage à pâte dure et un bleu ou un fromage de chèvre.

Si vous vous en tenez à la tradition, le fromage doit être servi en nombre impair, généralement trois, cinq ou sept. Il est généralement servi entier ou en gros morceaux, afin qu’il reste moelleux et conserve sa saveur.

L’ordre « correct » va du plus doux (léger) au plus fort (le plus puant). Donc, vous commencerez généralement par le fromage qui est très clair et qui a peu d’odeur comme un comté ou un fromage de chèvre, puis vous progresserez jusqu’au fromage bleu.

 

Comment conserver son fromage ?

Votre fromage se garde au réfrigérateur. Veillez à le sortir environ trente minutes avant consommation. Il est plus facile de couper les fromages à pâte dure lorsqu’ils sont froids plutôt qu’à température ambiante.

Assurez-vous de conserver le papier d’emballage dans lequel le fromage est acheté pour le réutiliser. Evitez d’exposer directement le fromage à l’air du frigo et d’utiliser des emballages plastiques.

 

A quel moment mange-t-on du fromage ?

En France, le fromage peut être servi au déjeuner et au dîner, généralement après le plat principal et avant le dessert. Cependant, il est largement acceptable de manger du fromage à tout moment de la journée, petit-déjeuner inclus, et chaque fois que l’envie se fait sentir ! Certains repas entiers peuvent être constitués autour du fromage : plateaux de fromage, raclette, fondue, etc.

 

Comment couper le fromage ?

La façon la plus courante est de le couper en quartiers triangulaires, mais cela dépend du fromage, car chaque forme a sa propre façon d’être tranchée :

Très important : si vous faites une dégustation avec un plateau de fromages, veillez à utiliser des couteaux différents en fonction du type de fromages, notamment pour ne pas trop mélanger sur la lame les goûts et textures.

 

Que faire de la croûte ?

Eternel débat que celui de la croûte du fromage : faut-il la manger ou non ? Cela dépend de vos goûts personnels car toutes les croûtes sont comestibles, mais en général, voici comment procéder :

 

Quels vins boire avec son fromage ?

wine cheese pairing

Bien associer ses vins et fromages est tout un art ! Vous pouvez expérimentez vous même ces accords et apprendre seuls à créer les meilleures associations. Mais pour les néophytes, voici 5 conseils pour bien débuter :

Conseil 1 : Accordez les produits d’intensité égale. Par exemple, une délicate saveur fruitée de Comté ira mieux avec un Pinot noir (léger, frais), qu’avec un Cabernet Sauvignon. De manière générale, les vins légers en alcool (moins de 12,5%) iront avec des fromages délicats, et les vins plus forts avec des fromages plus intenses.

Conseil 2 : Les vins rouges puissants se marient mieux avec les fromages affinés tels que le Cheddar, Gruyère, Gouda, Parmesan, riches en matières grasses.

Conseil 3 : Associez des fromages les plus odorants et les plus forts avec des vins doux et léger. Par exemple, un Sauternes ou un Gewürtzraminer avec du Roquefort.

Conseil 4: Les vins effervescents (champagne, crémant) se marient bien avec des fromages à pâte molle tels que le Brie, le Munster, le Camembert ou l’Époisses de Bourgogne.

Conseil 5 : Travaillez avec les régions et proximités géographiques. Faites confiance aux traditions locales et associez vins et fromages d’une même région. Quelques bons exemples de ceci incluent le Sauvignon Blanc avec du Fromage de Chèvre (Val de Loire, France), le Chardonnay avec des Époisses de Bourgogne (Bourgogne, France) et le Garnacha avec Manchego (Espagne).

 

 


Cet article vous a donné envie d’en apprendre plus sur la langue française et sa culture ?

Rejoignez les cours de langue de l’Atelier An Phu !